Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent

Mairie de Boucau

A l’approche de la fin de cette mandature, comme dans toutes les villes de France et de Navarre, on aurait pu voir fleurir les promesses maintes fois répétées par notre édile Francis Gonzalez, promesses qui n’engagent que ceux qui les reçoivent.

Lors du débat d’orientation budgétaire de 2019, toujours sous la plume de Mr le Maire, il est écrit : “Lancement des travaux de la future maison des associations” prévu pour l’été 2019 ; ce projet estimé à 2.340.000 € est présenté en grande pompe devant un parterre d’invités VIP, les associations et la population lors des vœux de M. le Maire. Or, quelques semaines plus tard, on découvre qu’il manque en fait 1million d’euros et probablement beaucoup plus selon nos calculs, pour réaliser ce projet qui donc ne verra pas le jour dans cette mandature. “La municipalité souhaite poursuivre ses efforts en direction des écoles avec l’extension de l’école maternelle Joliot Curie (dortoir +réfectoire) pour un coût estimatif de 180 000 €” ; or là aussi le montant des travaux a été sous-évalué de 300 000 €. Cette réalisation promise pour la rentrée 2019 n’a pas été concrétisée.

Cette gestion dramatique de nos finances publiques car il s’agit quand même d’accumulations d’erreurs de l’ordre de plus de 5 millions d’euros, est la marque d’une incapacité et d’une incompétence hors du commun.